Liste de contrôle de postvention

Cette liste de contrôle est un guide général que les organisations peuvent utiliser pour réagir à un décès par suicide. Il vise à compléter les politiques et procédures existantes.​

Liste de contrôle de postvention

Réponse immédiate

  • Aviser : appeler l’ambulance et la police.
  • Contenir la crise : assurer immédiatement la sécurité. Fournir les premiers soins, éloigner les gens de la zone et, sans perturber la scène pour l’enquête policière, ériger des barrières visuelles pour le bloquer la vue.
  • Identifier les soutiens naturels pour ceux qui pourraient être à risque (victimes, témoins, membres de la famille, amis, employés et la communauté en général)
  • Aider les personnes à obtenir l’information, les ressources et les renvois dont ils ont besoin afin qu’ils ne se sentent pas seuls (voir les ressources de postvention ci-dessous).

Les 24 premières heures

  • Convoquer : réunir l’équipe d’intervention d’urgence de votre organisation.
  • Communiquer avec les endeuillés : si, par vos communications avec l’Unité des victimes en situation de crise du Service de police d’Ottawa, le Conseil scolaire ou d’autres organismes, il est déterminé que votre organisme doit communiquer avec la famille, exprimer ses condoléances; expliquer le motif de votre appel; offrir un soutien; se renseigner sur les parties intéressées qui peuvent également être touchées (par exemple, l’équipe de hockey, le lieu d’emploi, etc.); et déterminer comment se référer à la mort.
  • Informer les enfants, adolescents, jeunes adultes et familles : cela nécessite l’intention, la prudence et le soin appropriés. Référez-vous à la section Messages et considérations dans les annexes pour transmettre le message d’une manière appropriée au développement et en toute sécurité. Un scénario pourrait s’avérer utile. Communiquez le message à de petits groupes. Les enfants, adolescents et jeunes adultes doivent recevoir un message uniforme. Ne décrivez pas la méthode du suicide. Si ce sont les souhaits de la famille, ne vous référez pas à la mort comme un suicide. Dans ce cas, une déclaration plus générale telle que « un membre de notre _____________ (club/communauté/équipe) est décédé ».
  • Identifier et soutenir les enfants, adolescents, jeunes adultes et employés susceptibles d’être touchés par le décès. Référez-vous aux organismes de santé mentale qui peuvent vous appuyer dans cette étape (voir Ressources de postvention ci-dessous).
  • Répondre aux demandes des médias : les membres des médias peuvent être en contact pour en savoir plus sur la mort. Avant de répondre, déterminez si d’autres organismes parlent déjà aux médias. Il est important de coordonner la réponse médiatique de postvention afin d’éviter la duplication ou les messages contradictoires. Si votre organisme parle aux médias, assurez-vous que le porte-parole suit les pratiques en connaissance de preuve. https://suicideprevention.ca/Media-Guidelines
  • Surveillez les médias sociaux : Le profil des médias sociaux d’une personne décédée peut être un point central de commémoration et de rumeurs. Encouragez les gens à considérer les sentiments des êtres chers dans leurs affichages et demandez-leur d’encourager les autres à en faire autant. Il ne faut pas demander aux enfants, adolescents ou jeunes adultes de surveiller les médias sociaux, mais il faut leur indiquer les messages nuisibles et avec qui communiquer s’ils sont préoccupés par un affichage (voir Ressources de postvention ci-dessous).

La première semaine

  • Surveiller et appuyer : en collaboration avec les organismes de santé mentale, continuer à soutenir ceux qui peuvent être touchés (voir Ressources de postvention ci-dessous).
  • Le cas échéant, planifiez la participation de votre organisme aux funérailles, notamment comme fournir des ressources à la maison funéraire.

À plus long terme

    • Surveillance et soutien : continuer à soutenir et à surveiller les enfants, adolescents, jeunes adultes, familles et employés et à faire des renvois au besoin (voir Ressources de postvention ci-dessous).
    • Honneur : Envisagez de vous préparer aux anniversaires, fêtes et autres événements importants. Veuillez consulter les pratiques exemplaires pour promouvoir la sécurité en honorant une mort par suicide. https://headspace.org.au/assets/School-Support/Remembering-a-young-person-memorials-and-important-events.pdf
    • Orientation : inclure le plan de postvention comme élément à réviser dans le cadre du processus d’orientation des employés de votre organisme.

Cliquez ici pour accéder au site Web du Réseau communautaire de prévention du suicide d’Ottawa pour voir des versions plus détaillées et plus complètes des directives de postvention élaborées par d’autres communautés. https://www.cspn-rcps.com/ressources/

Ressources de postvention

Lignes de crise/renvois

Bureau des services à la jeunesse
(BSJ) pour les soignants et les jeunes de moins de 18 ans : 613‑260-2360
https://www.ysb.ca/fr/

Allô j’écout
Pour les étudiants du postsecondaire : 1-866-925-5454

allojecoute.ca

Distress Centre
Pour tous les âges :
www.dcottawa.on.ca
613-238-3311

Jeunesse, J’écoute
Pour les jeunes : 1-800-668-6868

Soutien post-suicide

Soutien post-suicide
Équipe de soutien post-suicide (ESPS) séances de groupe pour les non-membres de la famille après un suicide :
jeunessejecoute.ca/appelle-nous/
613-737-7791

Soutien aux soignants et aux adultes touchés par le décès

Les Familles endeuillées de l’Ontario (Ottawa-Carleton)
Les groupes de soutien par les pairs offrent des espaces sûrs et solidaires pour faire son deuil, partager et apprendre :
http://www.bfo-ottawa.org/about-us/contact
613-567-4278

Parents : Lignes de secours de l’est de l’Ontario (PLEO)
Ligne d’aide bilingue, confidentielle pour les aidants d’enfants, d’adolescents et de jeunes adultes : 613-321-3211
www.pleo.on.ca

La clinique de counseling sans rendez-vous
Aucun renvoi nécessaire. Les résidents de l’Ontario habitant la région du RLISS de Champlain recevront un counseling sans rendez-vous, selon le principe du premier arrivé, premier servi pendant les heures de clinique.
www.walkincounselling.com
613‑238‑8210

Retour haut de page